Les matons grèvent, Crève la taule.

De nouveau, les matons ont décidé de bloquer certains établissements. Actuellement, nous sommes informés du blocage des prisons de Agen, Avignon, Beauvais, Béziers, Bordeaux, Condé, Draguignan, Fleury, Liancourt, Nice, Osny, Perpignan, Val de Rueil, Vendin le Veil, La Réunion, Reau, Rodez, Salon de Provence. Cela est inadmissible et insupportable d’interdire des familles de voir leurs proches (et inversement), de prendre en otage les prisonniers en les séquestrant plus qu’ils ne le sont déjà en les empêchant d’aller en activité (sport, travail, promenade). Parfois, les surveillants vont même plus loin dans leur ignominie en éteignant le courant et en coupant l’eau : c’est employer des moyens de tortures contre celles et ceux qui subissent déjà la violence de l’État et qui ont simplement cherché à s’extraire de la place que la société leur attribuait.

Honte à eux de penser qu’en restant à trois devant les geôles les choses vont changer. Allez plutôt soutenir celles et ceux qui se battent pour de vrai, celles et ceux qui s’opposent à leur patron, à leur ministre en faisant la grève et en manifestant, celles et ceux qui restreignent les flux économiques par les blocages. Un peu de courage ne vous ferait pas de mal. Les mouvements sociaux se sont toujours construits contre les capitalistes : les blocages d’usines, les débrayages et autres moyens de luttes ont toujours été organisés pour faire perdre de l’argent des patrons. Ici, vous ne faites que renforcer leur pouvoir. Cessez vos pleurnicheries multiples de petits flics sans reconnaissance, vous titillez la colère…

Le plus hallucinant dans tout cela, c’est que ça vous amuse d’être devant des taules à brûler vos pneus et faire vos barbecues, cela sous l’œil attristé des familles qui parfois arrivent de loin. Nous sommes en période de fête : unique période où les colis sont autorisés. Il n’est pas acceptable que certains prisonniers et prisonnières soient privés de leur colis de noël. Ces mères, compagnes, sœurs – car oui, ce sont souvent des femmes qui maintiennent les liens familiaux – qui se sont organisées pour venir, n’ont pas à être sanctionné. C’est peut-être le seul jour du mois qu’elles ont pour embrasser leur proche. Un peu de respect serait un effort suprême pour vous qui vous êtes enfermé par choix toute l’année ?…

Laisser un commentaire