Archives par mot-clé : Fabrice Boromée

EMISSION DE L’ENVOLÉE DU 12 FEVRIER 2016

  • Infos : pétition pour Stéphane Tomasini ; une avocate subit une fouille abusive à la prison de Villefranche
  • Téléphone : Benoît David, avocat de Fabrice Boromée – retour sur le procès en appel à Douai
  • Article sur Jamel Leulmi
  • Lettre de soutien à Kamel Bouabdallah
  • Téléphone : Rosa du collectif Kamelibre + Radio Passe Muraille – Marseille
  • Brèves : Tire de Flash-Ball sur un gamin à Ivry-sur-Seine ; Bilal et Zahra Kraiker tabassés par les flics à Pantin

Musiques : Billie Brelok – Bâtarde ; R.E.P. et Kd’conscience – Resistance ;  3ème Relève et Movez Lang – On oublie pas ; MF Doom – That’s that


Téléchargement  (clic droit –> « télécharger le fichier lié »)

EMISSION DE L’ENVOLÉE DU 22 JANVIER 2016

  • Lettres : Yann Tenière (refus de rentré de permission pour un aménagement de peine)

Mobilisation des prisonniers corses (à la suite d’une mise au mitard abusive le 12 janvier 2016 des trois prisonniers corses Cédric Courbet, Xavier Ceccaldi et Nicolas Battini)

  • Invité : Damien,  sorti récemment (correspondant de l’Envolée et prisonnier politique anarchiste)
  • Retour sur le procès du flic dans l’affaire d’Amine Bentounsi  (Cour d’assise de Bobigny)
  • Retour sur le procès de Fabrice Boromée (Cour d’appel de Douai)

Musiques : Big Mama Thornton – Ball And Chain ; Hugo TSR – Old Boy ;  Jeff le nerf – 36 Quai des horreurs


Téléchargement  (clic droit –> « télécharger le fichier lié »)

EMISSION DE L’ENVOLÉE DU 15 JANVIER 2016

 

  • Nouvelles : Procès du flic dans l’affaire d’Amine Bentounsi  (procès à la Cour d’assise de Bobigny)

Christine Ribailly (nouveau procès le 12 février à Orléans)

Fabrice Boromée (procès le 20 janvier à la Cour d’appel de Douai)

  • Invitée : Leyla (compagne de Younesse Bambara du QD de Fleury-Mérogis) + François Korber de l’association Robin des Lois

Musiques : Inti Illimani – Venceremos ; B.I. feat. Solo, P.i.t.e.r. – Made in Algeria


Téléchargement  (clic droit –> « télécharger le fichier lié »)

Emission de l’Envolée du 27 novembre 2015

  • Lettres : Soussou
    Fabrice Boromée
    Patrick Gateau
  • Procès : Lucile
    Christine Ribailly
  • Etat d’Urgence

  • Musiques : Imam Baildi – Όσο με μαλώνεις ; Catherine – Slam expression libre…


    Téléchargement  (clic droit –> « télécharger le fichier lié »)

Prise de parole de Fabrice Boromée, quelques jours avant son procès au tribunal de Béthune le 16 octobre

Procès de Fabrice Boromée

vendredi 16 octobre 2015 14H au TGI de Béthune (62)pb

Courrier envoyé à L’Envolée le 21 septembre 2015 :

« Je suis arrivé en métropole le 8 août 2011. J’ai été transféré de force loin de ma famille.

Je n’ai pas de parloir parce que toute ma famille est en Guadeloupe. A la base, j’étais condamné à huit ans de prison, et là je me retrouve avec vingt-huit ans de prison à cause des agressions et des prises d’otage, tout ça parce que je veux rentrer chez moi.

J’ai pris en otage le sous-directeur de la prison de Vendin-le-Vieil parce que le 8 septembre 2015 il m’apprend que je ne sortirai pas de l’isolement au mois de septembre comme convenu, mais au mois de novembre. Cela faisait neuf mois que j’étais à l’isolement, à souffrir des méchancetés des surveillants : lors des rondes de nuit, ils frappent à la porte afin de me réveiller et laissent la lumière allumée, et ils rigolent devant la porte.

C’est pour cela que j’ai fait la prise d’otage le 9 septembre 2015. Mon avocat Me David peut vous le confirmer, il a fait de son mieux pour que ça s’arrête, et tout ce que je veux, c’est rentrer chez moi en Guadeloupe pour voir mes proches. Je suis en attente du procès pour la prise d’otage de Vendin-le-Vieil.

J’ai fait plusieurs demandes de transfert au ministre de la justice pour rapprochement familial. Tout a été refusé et je ne sais plus quoi faire pour me faire entendre […]

Mes salutations, Fabrice Boromée. »

 

Le 9 septembre, Fabrice Boromée a retenu le sous-directeur de la prison de Vendin-le-Vieil. Celui-ci ne s’est pas constitué partie civile contre Fabrice Boromée parce qu’il dit n’avoir subi aucune violence. Tout comme Cyrille Canetti, psychiatre qui avait été retenu par Eric Dorffer à la prison de la Santé et qui était venu témoigner en sa faveur lors du jugement en juin 2013.

Le 30 décembre 2013, Fabrice Boromée avait déjà « pris en otage » un surveillant de la prison de Condé-sur-Sarthe et il avait été condamné à huit ans de prison. Comme il l’écrit dans sa lettre, Fabrice Boromée, cumule vingt années de prison pour des faits survenus en détention, comme ces « prises d’otages » qu’il fait pour exiger son rapprochement familial. Il ne comprend pas pourquoi l’administration pénitentiaire lui refuse le droit de garder des liens familiaux.

Fabrice est classifié par l’administration pénitentiaire comme un détenu particulièrement signalé (DPS), c’est-à-dire « dangereux ». La prison de Vendin-le-Vieil, comme celle de Condé-sur-Sarthe, sert à enfermer les prisonniers condamnés à des peines qui sont quasiment des perpétuités. Qui pourrait se résoudre à rester en prison à vie ?

Cette situation est celle de beaucoup de prisonniers : d’un côté les peines prononcées par les cours correctionnelles ou d’assises sont toujours plus longues, de l’autre les juges d’application des peines veillent à ce qu’elles soient exécutées. Les demandes de transfert, permissions de sortir, libérations conditionnelles, etc. sont à la baisse depuis quelques années : loin de permettre de sortir, la politique d’aménagement des peines prolongent le plus longtemps possible la durée de la détention Les prisonniers doivent attendre des mois pour obtenir ne serait-ce qu’une entrevue qui se conclut très souvent par un refus. Il ne leur reste pas grand-chose d’autre que la force pour se faire entendre, et ce sont des gestes difficiles, qui leur valent de nombreuses années de prison supplémentaire. Un cercle vicieux duquel il est très compliqué de s’échapper.

Récemment, un journaliste a écrit que, avec son geste, Fabrice Boromée aurait « obtenu son transfert  ». Faux : il a juste obtenu de quitter provisoirement une des prisons les plus sécuritaires pour atterrir au fond du quartier disciplinaire de la prison d’Annœullin. Rien à voir avec le rapprochement familial qu’il revendique depuis 2008.

L’Envolée, le 13 octobre 2015

Contact presse : L’envolée, 43 rue de Stalingrad, 93100 Montreuil/ www.lenvolee.net / contact@lenvolee.net / Twitter : @anticarcéral