Catégories
Courriers de l'intérieur des prisons

« Pour le droit d’expression des détenus… »

  Dire, lire et écrire Pour la population carcérale Est un besoin aussi vital Que l’air que l’on respire… Ras l’bol d’être baillonnée, Trop envie d’crier, d’hurler! J’vais finir par étouffer A force de toujours refouler Ma haine face au silence De l’ensemble de la société Face à l’indifférence, L’individualisme et l’égoïsme De tous les […]

Catégories
Courriers de l'intérieur des prisons

« Longues peines »

Paru dans le N°2 de l’Envolée, octobre 2001 LONGUES peines; à quel moment s’aperçoit-on qu’on est un longue-peine. Bien avant de passer devant un tribunal pour aller chercher l’addition, le prisonnier aura effectué quelques années. Oui, trois, quatre, cinq ans à attendre, à être conditionné comme une marchandise. Lorsque l’on passe à la caisse, l’addition […]

Catégories
Articles de la rédaction

Droit d’expression qu’ils disent…

Paru dans le Numéro 3 de l’Envolée, octobre 2001 Comme c’est étrange, le numéro 2 de l’Envolée n’est pas parvenu à tous les prisonniers abonnés, sans qu’aucune raison ne soit officiellement donnée. Aux alentours du 20 septembre, une semaine après l’envoi, nous savions que les directions de Clairvaux, de la Santé, de Fleury et de […]

Catégories
textes d'ailleurs

C’est arrivé près de chez vous… en Allemagne Werner Braeuner, chômeur, tue le patron du pôle emploi

Publié dans le numéro 2 de l’Envolée, septembre 2001 Un cas mortel de probabilité Le matin du 6 février 2001 à Verden, Klaus Herzberg c’est fait tuer par Werner Braeuner. Klaus Herzberg, 63 ans,était directeur du bureau local du chômage; Werner Braeuner, 46 ans, est ingénieur mécanicien au chômage. Braeuner venait d’être radié, et ses […]

Catégories
Courriers de l'intérieur des prisons

« Les peines auto-gérées ? »

Paru dans le N° 1 de l’Envolée, septembre 2001. Un sujet sur lequel il serait intéressant d’avoir des témoignages de détenus concerne la longueur des peines. Les tribunaux, surtout les cours d’assises, distribuent à tour de bras des décennies de prison, des périodes incompressibles, de la réclusion à perpétuité, comme s’il s’agissait de sanctions anodines. […]