Catégories
Articles de la rédaction

COUP DE GUEULE DES AMIS DE JEAN-CHRISTOPHE MERLET!

Nous savons que la juge d’application des peines, l’administration pénitentiaire ainsi que le procureur de Nantes avaient officieusement condamné à mort M. Merlet.

Ils ont pris la décision de le transférer afin de ne plus être sous les projecteurs de l’affaire Merlet / Diabaté (mort à St-Martin-de-Ré), et pour retarder la sortie pour raison médicale de M. Merlet.

Aujourd’hui M. Merlet est à Roanne en cellule PMR, mais nous rendons publiques les conditions dans lesquelles il à été transféré car elles sont inadmissibles : menotté au brancard de l’ambulance pendant 6 heures, alors qu’il faisait une chaleur torride, l’escorte s’est arrêtée casser une petite graine sur la route en le laissant enfermé dans l’ambulance en plein soleil avec les fenêtres fermées, il n’a rien eu a manger,  il n’y a que l’infirmière qui lui a donné deux fois à boire pendant le transfert !

Pourquoi ? Pour qu’il fasse une crise cardiaque et que cela en soit fini de M. Merlet et de  ses plaintes contre l’administration pénitentiaire et les représentants de la justice.

Personnels et représentants de la Justice que nous considérons comme tous complices d’une tentative d’assassinat sur M. Merlet pour couvrir des surveillants et autres personnes de l’administration pénitentiaire et de la justice impliquées dans des affaires de violence et de morts « suspectes ».

L’acharnement de la direction pénitentiaire de Nantes qui l’a laissé comme une bête au fond d’une cellule moisie sans possibilité de prendre de douche pendant dix-huit mois est a minima du harcèlement moral et physique, ce qui est considéré comme un acte répréhensible au yeux de la loi.


Pour information, nous rappelons que son transfert « MA127 » pour raison médicale n’aurait  pas dû avoir lieu, car M. Merlet venait d’obtenir un placement en cellule PMR, à Nantes, il avait donc enfin des conditions d’incarcération adaptées à son handicap.
La raison de ce transfert est donc ailleurs : pour retarder tous les procès en cours.

Concernant sa sortie pour raison médicale le cauchemar continue : le vice-président de l’application des peines vient de lui écrire pour lui signifier que le TAP de Nantes avait ajourné sa demande de remise en liberté faute d’expertises réalisées ! Or, deux expertises récentes (neurologique et psychiatrique) sont toutes deux favorables à sa sortie ! C’est la preuve qu’ils jouent la montre pour que sa demande arrive à terme avant qu’elle ne soit jugée et qu’il faille tout recommencer de zéro.

Qu’attend M. Moretti, Garde des Sceaux, pour faire un grand coup de ménage dans les institutions pénitentiaires et les tribunaux, car trop de meurtres sont dissimulés en suicides.

Nous avons contacté tous les organismes ainsi que le Garde des Sceaux et la Cour européenne des Droits de l’Homme.

A force de notre mobilisation et des agissements  de la pénitentiaire nous avons maintenant beaucoup d’éléments révélant l’incohérence de vos décisions, et qui prouvent que vos actions ont pour but d’étouffer le témoignage de M. Merlet. Sachez que si celui-ci décède en prison suite à votre négligence ou autre acte suspect, nous vous en tiendrions pour responsables, car la peine de mort n’existe plus, et M. Merlet n’est pas suicidaire.

Nous remercions toutes les personnes qui nous permettent d’avancer dans nos affaires. Afin que tout le monde ouvre enfin les yeux sur des services corrompus œuvrant pour la république française. Honte à vous ! 

Les amis de Jean-Christophe Merlet

1 réponse sur « COUP DE GUEULE DES AMIS DE JEAN-CHRISTOPHE MERLET! »

Laisser un commentaire