Archives par mot-clé : Fabrice Boromée

« Solidarité avec Fabrice Boromée contre l’isolement carcéral ! »

Mardi 18 juin 2019, Fabrice Boromée doit passer en procès à Tarascon pour avoir tenté une résistance à la prison d’Arlesil était enfermé -et donc torturé- il y a 5 ans. Depuis, tout va de mal en pis, tant au niveau pénitentiaire et juridique que médical.

Jeudi 20 juin 2019, Christine passera quant à elle en procès à Digne pour avoir « harcelé téléphoniquement » un médecin qui refusait de faire des visites décentes au quartier d’isolement de la prison de Moulins où Fabrice était alors enfermé.

Depuis 2012, Fabrice Boromée subit l’enfermement dans les quartiers d’isolement des prisons en métropole. Depuis sept ans, ses conditions de détention doivent être qualifiées de torture. Ce traitement inhumain a été mis en place par l’administration pénitentiaire après que Fabrice a refusé de se soumettre à l’arbitraire carcéral qui lui interdisait d’assister à l’enterrement de son père en Guadeloupe. Depuis, Fabrice ne demande qu’une chose : être transféré en Guadeloupe auprès de ses proches. Face au silence de l’administration, il s’est révolté de nombreuses fois pour se faire entendre, notamment avec des prises d’otage. Alors qu’il était entré en prison pour une peine de huit ans, il a pris des rallonges de peine à la pelle : il a aujourd’hui encore trente ans à faire.

Enfermé et exilé de force en métropole Fabrice subit une double peine, comme de nombreux autres détenu.e.s originaires des territoires qu’il est convenu d’appeler les « DOM-TOM ». Outre la répression carcérale, leur situation révèle un des aspects de la domination coloniale que l’État français continue d’imposer aux populations de ces territoires. À l’isolement et très éloigné de ses proches, Fabrice n’a de contacts quasiment qu’avec les surveillants casqués…

Depuis, plusieurs articles de presse ont été écrits sur sa situation mais celle-ci n’a pas changé et la mesure d’isolement n’est toujours pas levée. Au contraire, il a subi des conditions extrêmement difficiles, dignes des anciens QHS (Quartiers de haute-sécurité) soit-disant abolis : menottage systématique, escortes suréquipées et violentes, refus de le laisser voir le médecin ou le cpip dans des conditions décentes, repas jetés par la trappe… Il y a 18 mois Fabrice refusait de sortir de la douche, demandant à la direction de respecter ses engagements pour son transfert. La seule réponse a été de lui envoyer les ERIS (Equipe régionale d’intervention et de sécurité) qui ont balancé une grenade assourdissante dans une douche de quelques mètres carrés. Ces violences de l’administration lui ont fait perdre l’ouïe d’une oreille.

L’isolement carcéral, véritable torture, a des conséquences très graves sur sa santé et son moral. Il a eu des attaques cardiaques, il se plaint de migraines permanentes, sa vue baisse, il s’exprime moins bien, il perd le goût de vivre… Un ulcère de l’estomac a été diagnostiqué il y a six mois et empire à cause du stress continuel. Ces agissements ignobles sont validés par le ministère de la justice et des médecins complices.

Nous ne les laisserons pas tuer Fabrice Boromée !

Pour lui écrire :

Fabrice Boromée, écrou N°638, MC QI- 5 rue Droux, 62880 Vendin-le-vieil

Des opposant.e.s à la prison et ami.e.s de Fabrice

Enregistrer

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 13 AVRIL 2018

 

      • Appel : Lydia nous lit une lettre et des poèmes de Julien ; matons et harcèlement de proches de détenu.e.s ; des nouvelles de Baptiste, ca glisse à St-Maur…
      • Appel : Christine Ribailly nous donne des nouvelles de son procès, et de Fabrice Boromée
      • Brèves : Appel de la Centrale d’Arles (2001) ; les évasions, des coups de poings judiciaires pour une petite balade ; Marylin la matonne

Zics : Regg’ Lyss- Mets de l’huile / Arsenik – Une saison blanche et sèche / Fonky Family – Nique tout / Soso Maness – Minuit c’est loin


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


 

 

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 02 MARS 2018

 

      • Lettres : Fabrice Boromée (Moulins), Mohamed (Vendin-le-Vieil)
      • Appel : Claudia du syndicat PRP, nous lit 2 lettres que des prisonnier.e.s et proches de prisonnier.e.s lui ont envoyé. Pour la contacter :
        Snap : claudiianaiim
        Facebook : Samia Liberta
        Twitter : samialiberta
        Tel : 0673912213

Zics : Joey Badass- 95 til Infinity / Freko Ding – Dernier Morceau / Mafia Kainfri – Guerre / BALKANIE µ – Dimanche


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


 

 

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 09 FÉVRIER 2018

 

      • Lettres : Maité (MAF de Rennes), Marina (MAF de Rennes), Fabrice (CD des Moulins)
      • Témoignage : Des proches d’A., condamné à 1 an ferme pour « tentative d’occupation », parlent de sa situation. Migration, galères administratives quotidiennes, répression sociale et politique, jugements en comparution immédiate, isolement en prison, double peine,  et tentatives d’évasions sont d’autant de sujets abordés, à travers son vécu.
        Appel à solidarité : le 15/02 pour son procès en appel, et le 16/02 rassemblement contre la prison et les politiques de logement
      • Brèves : Nouvelle tournée de projection de Faites sortir l’accusé de PeG & autres films

Zics : Movez Lang – Qui crée la violence / La Canaille – Monsieur Madame / Guirri Mafia – Anti / Viez – Poussière d’étoile


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


 

 

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 08 DÉCEMBRE 2017

 

      • Lettres : Appel de Floréal pour lire la dernière lettre de Fabrice Boromée ; lettres de Najy et ses proches incarcérés a Saint-Maur
      • Brèves : Margaux nous parle du procès des copines arrêtées à Montreuil le 16/11 : elles sont relaxées ! ; lettre d’A. emprisonné à Fresnes
      • Appel : Adeline nous parle de sa dernière visite a Romain au parloir et de la fouille qu’a subi leur bébé

 


Zics : Bibi Craveur – Les années de taule / Sang Melé (Batras) – Le bal des insurgés / Moon’a – Blanco Griselda / B. James – Ni Honte ni Fierté / Virus – Bonne Nouvelle


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 10 NOVEMBRE 2017

 

      • Lettres : Fabrice Boromée à Moulins-Yzeure, et sa compagne
      • Appel : Adeline du Collectif de soutien aux détenus de France, compagne de Romain incarcéré à Condé-sur-Sarthe
      • Brèves : Intoxications alimentaires à l’urine de rat à Fresnes ; GIGN ; toujours des morts suspects à Duclos (Martinique), Perpignan ; procès de manifestants du 10/10/17…
      • Enregistrement : Entretien de Jacques Mesrine au Canada (1/3)
      • Présentation : (suite) du numéro 47 du journal l’Envolée ; du film Faites sortir l’accusé de PeG, sur le parcours de Philippe Lalouel ; des livres de Cloé Mehdi : Monstres en Cavale, 2014 et Rien ne se perd, 2016
      • Brèves : Circulaire Collomb : double peine renforcée, augmentation des enfermements en centres de rétention… ; témoignages

Zics : Bibi Craveur – Afrorate / LIM – Tout était calculé / Tandem – Vécu de poissard / Heus L’enfoiré – BLX


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

 

FABRICE BOROMEE : « Depuis le 13 juillet, je bloque le cachot »

 

Depuis le mitard de la centrale de St Maur, le 17 juillet 2017

Depuis le 13 juillet 2017, je bloque le cachot – mitard – parce que je ne veux pas aller dans l’autre cachot, celui de la cellule 248 du quartier d’isolement (QI). ( Ndrl : L’Administration Pénitentiaire a construit une cellule spécialement pour lui sur le modèle du mitard avec grille et trappe sur la porte, voir courriers précédents publiés sur le site.)

Je sais que, chaque jour,  la directrice et mes bourreaux veulent m’abattre ;

– que je n’aurai rien, ni sport, ni douche, ni promenade, ni possibilité de voir l’aumônier ou le psychologue ;

– que je serai menotté à la cabine téléphonique comme un esclave, comme un chien ;

– que le délégué du défenseur des droits a beau dire que c’est illégal en 2017, la directrice m’a clairement fait comprendre que c’est elle la patronne de la centrale de St-Maur, pas le délégué des droits et encore moins L’Envolée, Ban Public et l’OIP, et ça tant que je serai à St Maur ;

– qu’elle commence à en avoir marre des soutiens.

C’est le message qu’elle m’a envoyé au cachot, par l’intermédiaire de mes bourreaux. Sachez-le !

Je constate que, là, vraiment, le ministère ne fait rien pour me transférer de St Maur. Il attend qu’ils me tuent à St Maur. L’avocat David se bat pour moi, ainsi que L’Envolée et les autres mais c’est dur. Je pense qu’il faut faire remonter au conseil de l’Etat pour trancher tout ça. Je garde espoir qu’un jour je pourrai sortir de toute cette discrimination, de ce racisme, de cet isolement et de ce cachot. Je souhaite de tout cœur voir mon frère Eddy et tout le reste de ma famille. Sachez qu’au mois de septembre 2017, ils déterrent mon père parce qu’ on n’a plus d’argent pour payer le caveau encore cinq ans. Tout ça fait mal.

Je vous dis merci pour tout et gardez le courage et la force. Et toujours les poings levés, comme le grand homme, Monsieur Papillon.

Allez… Courage à tous.

L’ami Fabrice

Papillon 2017 !

971 Guadeloupe

 

PS de L’Envolée : Fabrice Boromée a été transféré à la centrale de Moulins, le 21 juillet 2017. Il nous décrira rapidement les conditions qui lui seront faites dans cet autre établissement. Rachide Boubala, un prisonnier dont nous avons souvent parlé vient, lui, d’arriver à la centrale de Saint Maur…  placé immédiatement dans la même cellule d’isolement-mitard qu’occupait jusque là Fabrice.

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 21 JUILLET 2017

 

      • Lettres : lettre de revendication des prisonnières de Rennes + une lettre de Samia, Fabrice Boromée
      • Appel : Hadjira, la sœur de Foued, agressé le 31 mai par la police de Cergy à Pontoise, puis incarcéré à la prison d’Osny. Aucune avancé concernant ses soins médicaux, lien fb : Justice Pour Foued
      • Invité : Eva, témoigne d’un stage d’interne en psychiatrie qu’elle a fait au SMPR de Fresnes

Zics : Monsieur R – FranSSe / ASAP Rocky – Purple Swag, Chapter 2 / Piloophaz – C’est pour ceux


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

« JE GARDE MA FIERTE ET MA DIGNITE » Une nouvelle lettre de Fabrice Boromée depuis le QI de Saint-Maur

Le 22 juin 2017

Je vous fais part de mes nouvelles.

En ce moment, sachez que je suis au cachot depuis 30 jours parce que j’ai encore bloqué la douche le 16 juin à 16h10 pour mon transfert. Les matons ont envoyé des grenades et là je n’entends pas bien de l’oreille gauche. Ils m’ont jeté au cachot du 16 au 19 juin, ils m’ont laissé sans draps, sans brosse à dent, sans produit d’hygiène et sans pouvoir appeler… même pas mon avocat ! Tout ça comme en 2011 ( NDLR quand il a été transféré pour la première fois à la prison de St Maur), comme un chien. Et même l’avocat n’a pas eu le fax de la convocation pour le prétoire à temps parce que la directrice ne veut pas qu’il voit tout ce que je subis depuis mon arrivée le 21 mars 2017, ce qui est illégal.

Mais je garde ma fierté et ma dignité, tout comme Papillon qui a subi le bagne à Cayenne dans les cachots et le mauvais traitement par les matons. J’ai vu le film. De l’eau a coulé de longues heures de mes yeux pour Papillon qui s’est évadé comme un soldat. Alors moi je ferai face à tout ce mépris, les poings levés ,même s’ils veulent m’abattre à St Maur dans le cachot ou à l’isolement (…)

L’ami Fabrice

ps : je suis né pour souffrir comme mes ancêtres, hahaha !