Combien de détenus doivent mourir entre ces murs sous la responsabilité de l’AP pour que la population réagisse enfin ?

Dans une lettre publiée et lue à l’antenne il y a quelques mois, Mickaël dénonçait les conditions inhumaines du quartier d’isolement (QI) de la centrale de Saint-Maur. Sur le site de L’Envolée, un ancien prisonnier lui a répondu et a commenté sa lettre. Le message se terminait par ces mots : « À vous tous qui êtes encore derrière ces hauts murs de Saint-Maur – Santa Muerte comme on le disait à l’époque –, je vous souhaite force et courage, les gars. » Mickaël a repris la formule dans le texte qu’il nous a écrit peu après. Il décrit clairement le rôle de la prison et dit comment les taules et les matons poussent les prisonniers à bout et rappelle que les centrales et les QI sont des mouroirs.

Santa Muerte

Lettre de Mickaël G.

Quartier d’Isolement, Centrale de Saint Maur,

Janvier 2021

Connaissez-vous « Santa Muerte » ? Moi, ça fait quatre longs mois que je vis au creux de ses mains froides… Je parle bien évidemment de la centrale de Saint-Maur… Pourquoi l’appeler ainsi ? Parce que, littéralement, je suis en train de mourir à petit feu entre ces quatre murs glaciaux, j’ai perdu 20 kg à cause de l’eau polluée du robinet, et récemment j’ai chopé une angine au cachot tellement il fait froid. Mais le plus triste, c’est que la toubib m’a prescrit un spray pour le nez pour soigner mon angine tenace, à croire qu’elle ne connaît que ça, comme médocs !!!

Que faut-il que je fasse pour que les choses changent dans cette abattoir à détenus ?

Nos conditions de détention au QI sont horribles et on n’a même pas droit à des soins dignes de ce nom !!! Faut-il que l’on se laisse mourir pour attirer l’attention de hauts responsables sur ce lieu inhumain ? Ça ne servirait à rien car nos vies ne comptent pas, nous ne sommes que des numéros pour eux !!!

Quand les matons pleurent pour leurs conditions de travail, tout le monde en parle et veut les aider à être plus payés à en faire encore moins. Mais quand un ou des détenus se plaignent, on leur met la trique !!! L’écriture m’aide beaucoup. Avant, je faisais des prises d’otages ou des agressions violentes avec arme contre l’AP (administration pénitentiaire), mais j’ai compris trop tard que ça les arrangeait bien !!! Je suis rentré en prison pour quatre ans, ça fait maintenant neuf ans que ça tourne, et ça jusqu’en 2032. Peut-être aurais-je droit à une conditionnelle vers 2024, mais Dieu seul sait de quoi est fait mon avenir…

Si j’écris à cette heure-ci, 4 h 42 du matin, c’est parce que je me pose tout un tas de questions, du genre : où je serais si « X » de L’Envolée ne m’avait pas écrit pour me montrer son soutien et donné l’occasion de m’exprimer autrement que par la violence et le sang, qu’aurais-je fait comme dinguerie pour partir de Santa Muerte ? C’est pour ça qu’il faut se battre avec leurs armes : recours administratifs, plaintes au pénal. Faut taper dans leur portefeuille et non pas dans leur tronche de SS du 21ème siècle !!! C’est bien connu, en France, tue, viole, torture qui tu veux, mais ne touche pas à l’argent français !! Un pointeur prendra toujours moins qu’un braqueur, alors posez vous les bonnes questions !!! Santa Muerte m’aura servi à une chose : elle m’a ouvert les yeux sur cette société qui porte des œillères et qui se laisse manipuler par une politique carcérale et toute-répressive. Les Français « libres » ne veulent pas voir ce qui se passe dans leurs prisons, et je dis « leurs » prisons car c’est avec leurs impôts qu’ils font construire ces lieux où on torture, on viole et on tue leurs enfants, leurs frères, leurs sœurs, leurs pères ou leurs mères !

La plupart d’entre eux se croient à l’abri, mais ils ne sont pas conscients que n’importe qui peut atterrir ici !!

Combien de détenus doivent mourir derrière ces murs entre les mains de l’AP pour que la population réagisse enfin ? Un jour viendra où toutes les prisons seront à feu et à sang, car plus le monde extérieur évolue, plus le monde carcéral régresse !!!

Je n’appelle pas à une révolution carcérale et judiciaire, j’appelle juste à une ré-humanisation des détenus en France, cette France donneuse de leçon, cette France hypocrite ! Quand un col blanc est condamné à neuf ans pour détournement de fonds publics, c’est-à-dire votre argent, chers Français, il est libéré au bout de quelques mois parce que Môssieur fait une déprime. Mais quand un jeune de vingt ans prend un an ferme pour avoir volé à manger et finit par se suicider en prison, l’AP dit : « une gamelle d’économisée ! » Vous trouvez ça normal ? Moi, non !!!

Il existe même des quartiers VIP, pourquoi ? Nous sommes censés être tous égaux en France, alors pourquoi nous, simples citoyens, devons-nous faire notre peine dans la merde avec des tortionnaires comme geôliers alors que d’autres sont comme à l’hôtel ? Égalité, liberté, fraternité mon cul !!!

Force, courage et honneur à tous et à toutes les prisonnier·ère·s de France.

Mickaël G.

2 réponses sur “« Santa Muerte » Lettre de Mickaël

  1. Touchant et triste cette lettre et très réaliste !
    Je suis bénévole dans une maison d’arrêt ! Et comme je vous comprends !
    Vous avez mon soutien !
    Tenez bon !

Répondre à Berton Annuler la réponse.