Tuer pour diviser : répression des rues et répression des champs – Nouvelles de Kémi, Alfredo Cospito, Libre Flot, Kamel Daoudi et Vincenzo Vecchi

Émission du 30 mars 2023

Actualité de la prison et de la justice :

  • Une lettre de Kémi, à l’isolement à la centrale d’Arles
  • Alfredo Cospito toujours en grève de la faim contre son régime d’isolement en Italie
  • Kamel Daoudi maintenu dans le nomansland administratif de l’assignation à résidence
  • Les matons fascistes de Nantes : deux communiqués vomitifs.
  • Une nouvelle lettre de Libre Flot du 30 mars, qui revient en long sur l’isolement, ce qu’il produit dedans puis dehors, quand on en sort. Cette lettre arrive juste avant une audience du 4 avril au tribunal administratif de Versailles suite aux recours qu’il a fait contre sa mise à l’isolement alors qu’il état en préventive. La mise à l’isolement était donc seulement un moyen pour  le « faire craquer » ? 
  • Une bonne nouvelle pour  Vincenzo Vecchi : la Cour d’appel de Lyon déclare que le mandat d’arrêt européen à son encontre n’est pas applicable et refuse de le remettre aux autorités italiennes. Pourvu que ça dure !

Répression actuelle du mouvement social :

Agenda :

  • Appel à se rassembler à Entraigues pour trois jours d’échanges contre le béton et la prison : les 8, 9et 10 avril. Plus d’infos : https://valleesenlutte.org/spip.php?article480
  • Marche des mutilés le 9 avril prochain. Appel à leur cagnotte en ligne et à la cagnotte Vanessa qu’on accueillait à l’antenne la semaine dernière. 
  • Repas en hommage à Alassane Sangaré, mort le 24 nov 2022 à la prison de Fleury-Mérogis samedi 15 avril à partir de 17h30 à la salle Georges Duhamel à Créteil. Débat suivi du repas.
  • Pour Alfredo Cospito, rendez-vous chaque mercredi à Euforie à Toulouse à 18h, et s’il venait à mourir, un rendez-vous est prévu le lendemain à 19h place Arnaud Bernard à Toulouse. De très nombreux rassemblements et points d’info sont tenus partout. Contre la prison et l’isolement, solidarité avec Alfredo Cospito ! 

Dans cette émission, on traite de la brutale répression en cours et on essaye de décortiquer la forme qu’elle prend, à quoi elle sert : la violence policière de rue ou des champs, adossée à ce qu’on appellera une « justice administrative ».  Nous sommes obligés de traiter ensemble ce qui s’est passé à Sainte-Soline et ce qui se passe dans ce mouvement social. C’est le même monde qui est combattu ici et là et Darmanin a choisi de se saisir de l’un pour faire disparaitre l’autre. Sainte-Soline, la mise en scène du massacre annoncé semble être le point d’orgue et le point de retournement de l’opinion pour le ministère. Il nous dit à toutes et tous « je peux vous tuer ». Cette semaine la question se pose : cette stratégie de brutalité policière, cette stratégie de la tension, va-t-elle conduire à la dissociation escomptée par Darmanin ? 


C’est important de traiter longuement de cette répression dans une émission contre les prisons pour plusieurs raisons évidentes : c’est un mouvement social contre la dégradation des conditions de vie sociale et environnementales, or on a un peu tendance à penser que ce sont bien la misère et des conditions de vie dégradées qui conduisent en prison tout le temps. Par ailleurs ce mouvement en particulier conduit et va conduire des gens en prison ; la limite politique des mouvements c’est bien souvent la peur de sa répression ; donc la comprendre c’est se donner quelques moyens d’y faire face ; de considérer « l’anti répression » comme un moment du mouvement, pas un après. Ce que les GJ avaient bien compris. Et puis enfin, pour une raison bien pratique : vous qui êtes dedans, quel regard pouvez-vous porter sur ce qui se passe à part sur BFM ? C’est donc à nous de tenter de combler les trous et d’essayer ainsi de construire un point de vue avec vous, de l’autre côté des murs.

L’Envolée est une émission radio pour en finir avec toutes les prisons. Elle donne la parole aux prisonniers, prisonnières et leurs proches & entretient un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur des prisons. C’est aussi un journal d’opinion de prisonniers, de prisonnières et de proches.

On manque de forces pour faire tourner l'émission radio comme on le souhaiterait en ce moment : que vous soyez prisonnier·e·s, proches, ou révolté·e·s contre l'enfermement et l'AP n'hésitez pas à nous contacter et à passer le mot !

Direct chaque vendredi de 19h à 20h30 sur FPP 106.3 en région parisienne. Rediffusions sur MNE 107.5 à Mulhouse, RKB 106.5 en centre-Bretagne lundi à 22h, Radio Galère 88.4 à Marseille le jeudi soir à 20h30, PFM à Arras et alentours 99.9 mardi à 21h30, Canal Sud 92.2 jeudi à 17h30 à Toulouse, L’Eko des Garrigues 88.5 à 12h le dimanche à Montpellier, Radio U 101.1 le dimanche à 16h30 à Brest, Radio d’Ici 106.6 à Annonay mardi à 21h30 et 105.7 FM & 97.0, à Saint-Julien-Molin-Molette dimanche à 20h, Radio FM 43 dimanche à 12h en Haute-Loire, 105.7 FM au Chambon-sur-Lignon, 102 FM à Yssingeaux et 100.3 FM au Puy-en-Velay, sur Radios libres en Périgord, en Dordogne, sur 102.3 FM à Coulounieix-Chamiers jeudi à 20h et sur les webradios Pikez (dimanche à 11h) et Station Station (lundi à 13h), Podcasts disponibles sur toutes les plateformes !

Pour nous joindre : 07.53.10.31.95 (appels et textos).
Pour écrire : Radio FPP – L’Envolée, 1 rue de la solidarité, 75019 Paris,
contact@lenvolee.net 
et sur instagram, twitter, facebook.

L’abonnement au journal est gratuit pour les prisonniers et les prisonnières. Le n° 56 vient de sortir, abonnez vous et vos proches enfermés !


Commentaires

2 réponses à “Tuer pour diviser : répression des rues et répression des champs – Nouvelles de Kémi, Alfredo Cospito, Libre Flot, Kamel Daoudi et Vincenzo Vecchi”

  1. Bésanger Jean-Pierre

    Bonjour
    Vieux (65 ans) et ancien (depuis 15 ans) lecteur et auditeur de L’Envolée (depuis l’extérieur), je vous écris pour vous dire combien j’ai apprécié que cette émission toulousaine insiste longuement sur le lien indispensable entre toutes les luttes.
    Comme le démontrait si justement Michel Foucault dès 1975 dans son ouvrage « Surveiller et punir », la prison n’est qu’un rouage essentiel au pouvoir, un outil parmi d’autres (police, justice, armée) défendant les intérêts des puissants en faisant peur à tous les autres.
    Je ne peux que vous encourager pour votre engagement
    Cordialement
    Jean-Pierre

  2. Bonjour,
    J’écoute pour la première fois l’Envolée, avec cet épisode relayé par la lettre des Soulèvements de la terre (à laquelle je me suis abonnée suite à la manifestation de Sainte Soline). Merci de faire entendre ces voix étouffées par les murs qu’il nous est si facile (nous, personnes à l’extérieur) de ne pas entendre. Et merci à celleux qui sont à l’intérieur pour vos partages. C’est une ouverture précieuse sur notre monde et sa réalité. Soutien et force à toutes les personnes qui subissent la répression d’état. Acab

Laisser un commentaire