ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 08 DÉCEMBRE 2017

 

      • Lettres : Appel de Floréal pour lire la dernière lettre de Fabrice Boromée ; lettres de Najy et ses proches incarcérés a Saint-Maur
      • Brèves : Margaux nous parle du procès des copines arrêtées à Montreuil le 16/11 : elles sont relaxées ! ; lettre d’Alfidel emprisonné à Fresnes
      • Appel : Adeline nous parle de sa dernière visite a Romain au parloir et de la fouille qu’a subi leur bébé

 


Zics : Bibi Craveur – Les années de taule / Sang Melé (Batras) – Le bal des insurgés / Moon’a – Blanco Griselda / B. James – Ni Honte ni Fierté / Virus – Bonne Nouvelle


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

L’Envolée N°47 est sorti !

 

Le journal est gratuit sur abonnement pour les prisonnier.e.s qui en font la demande. Abonnez vos proches, abonnez-vous pour nous permettre d’envoyer toujours plus de journaux par delà les murs.

N’hésitez pas à nous écrire par email, par voie postale, ou par formulaire de contact (ci-dessous) pour nous faire parvenir lettres de l’intérieur, récits ou autres informations : contact@lenvolee.net

L’Envolée, 43 rue de Stalingrad, 93100 Montreuil

 

 

Edito :

« J’ai tellement réfléchi et ressenti toutes les douleurs qu’il a pu vivre à l’intérieur » ; c’est avec ces mots simples que Sylvia décrit le moment où elle a compris la violence que la taule avait pu faire subir à son père. Des années ont passé, et sous couvert d’humanisme, la prison s’est durcie ; elle tend à rendre toute relation impossible, à empêcher toute rencontre entre prisonniers, comme le dit Philippe dans son courrier de Lannemezan. Difficile de dire s’il y a moins de « braves gars » capables d’être là « soixante ans après » ; ce qui est sûr c’est qu’il y a toujours de belles histoires de solidarité : comme les poteaux de Bébert venus le saluer et lui donner un « coup de main » à sa sortie de prison, de nombreuses personnes ont participé à une caisse de soutien pour permettre au frère de Fabrice de venir le voir au parloir.

C’est la même solidarité qui pousse les personnes ayant assisté au tabassage d’Adil à venir témoigner en soutien à Anne, sa compagne ; la même qu’exprime un prisonnier, depuis harcelé par l’administration pénitentiaire, lorsqu’il dit : « Vous pouvez faire ce que vous voulez, j’irai jusqu’au bout pour mon pote. » Solidarité entre prisonniers aussi à Marseille suite au décès de Bilal. Et l’émotion de Romain devant une salle d’audience qui se lève pour l’applaudir en signe de solidarité, et de soutien aux prisonniers longues peines. Mais comme il l’a demandé au tribunal, quels risques faut-il prendre pour que la parole d’un prisonnier puisse être audible ? Quels risques, et quelle solidarité il lui faut rencontrer pour révéler la réalité de la prison que l’AP et la justice s’évertuent à ensevelir au fond des cachots de la république !

Heureusement, cette solidarité est encore bien vivante malgré la pression et la violence permanentes de l’État. Comme le dit Romain, prisonnier des mouroirs modernes que sont les QMC : « C’est plus dur de se battre quand on est seul » ; il vaut donc mieux pour l’AP que « chacun reste dans sa communauté ». C’est pareil que dehors. Face à une logique de désagrégation sociale et d’isolement généralisé, on ne peut que se réjouir de la naissance d’une nouvelle association de familles et de proches de prisonniers. La prison enferme aussi les proches et les familles, comme on a souvent pu le lire dans ce journal. Un exemple : l’AP a mis en place une nouvelle équipe de matons, les Elac, dont la fonction principale est de limiter au maximum d’éventuels contacts entre des familles au parloir.

L’État a puni les porteurs d’une colère légitime pendant la répression du mouvement contre la loi travail, rappelant cette évidence : les forces de l’ordre ne sont là que pour une seule chose, protéger l’ordre. Vu que les 100 premières fortunes de France ont multiplié leur richesse par 7 en vingt ans, il y en aura toujours moins pour les autres : la grande majorité. Par choix ou par nécessité, beaucoup s’affranchiront de plus en plus de la légalité. Il y aura donc toujours plus de boulot pour ceux qui ont choisi de tuer et d’enfermer ; le cumul est possible, comme vient nous le rappeler la douloureuse histoire d’Adil. Face à tout ça, la solidarité, la résistance à cette logique d’isolement sont de plus en plus vitales.

 

APÉRO DE SOUTIEN JEUDI 07/12

Erratum : Pour des raisons d’organisation, l’apéro a lieu le jeudi 7 et non le mardi 5.

Parce qu’on a encore beaucoup de choses à se dire … et qu’il nous reste plein de vin, l’Envolée organise un apéro, présentation-discussion, autour de la parution de son dernier numéro. Venez à partir de 19h, jeudi prochain, au bar des trois gares/chez Sylvia, 27 boulevard Poniatowsky, métro Porte de Charenton.

FB

L’Envolée

L’Envolée est un journal qui parait quatre fois par an. Il publie les lettres de prisonniers que nous recevons, des compte rendus de procès auxquels nous assistons, et des analyses sur la société et ses lois.

Le journal prolonge le travail mené par des émissions de radio indépendantes qui maintiennent un lien entre l’intérieur et l’extérieur des prisons, en dehors du contrôle de l’administration pénitentiaire.

Le journal est réalisé par des ex-prisonniers et des ex-prisonnières ou des proches de prisonniers qui pensent qu’il est primordial de publier des textes venus des prisons et des textes contre les prisons. Prisonniers et prisonnières décrivent leur quotidien, dénoncent leurs conditions de détention, se battent contre l’enfermement. Ils et elles le feront toujours mieux que tous ceux qui veulent parler à leur place (journalistes, sociologues, experts, militants).

Une parole de prisonnier qui sort et attaque l’administration pénitentiaire ou la justice, qui plus est quand cette parole est collective, constitue un acte politique qui dérange l’ordre des choses. L’Envolée se veut porte voix des prisonniers et prisonnières qui luttent contre le sort qui leur est fait ; mais nous ne sommes ni les porte parole, ni un syndicat de prisonniers. Cela ne nous empêche pas, bien sur, de soutenir et d’aider des prisonniers qui sont proches de nous ou qui nous demandent d’être solidaires.

Nous espérons toujours que les mots inspirent des luttes contre la justice et l’enfermement. Pour nous, la liberté est un rapport entre les gens qui se battent ensemble pour la gagner.

Le journal s’inscrit dans l’histoire de la critique sociale abordée sous l’angle du droit et de la justice. La prison est le ciment nécessaire à l’Etat pour permettre au capitalisme de se développer. Prisons et Justice servent principalement à enfermer la misère. L’enfermement carcéral joue un rôle social de repoussoir : il produit une peur nécessaire au maintien de cette société.

Ainsi la prison sert aussi à enfermer dehors. Les familles et les proches de prisonniers et de prisonnières le savent bien.

Ce journal survit maintenant depuis plus de 15 ans malgré les censures de l’administration pénitentiaire, malgré les poursuites récurrentes pour diffamation, malgré nos faibles moyens. Nous ne comptons que sur l’argent des abonnements et des évènements que nous organisons pour financer la sortie régulière du journal. Donc n’hésitez pas à écrire, à vous abonnez et à abonner des prisonniers en faisant parvenir leur numéro d’écrou (l’abonnement est gratuit pour les prisonniers).

Si vous souhaitez écrire à un prisonnier ou une prisonnière dont vous aurez lu un courrier dans le journal ou sur ce site, nous pouvons vous faire parvenir son numéro d’écrou – si la personne nous a donné son accord pour le faire.

A bas les prisons, toutes les prisons… soyons solidaires des enfermés qui refusent de se résigner, solidaires des familles et des amis qui se démènent tous les jours pour ne pas lâcher face à une administration oppressante.

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 01 DECEMBRE 2017

 

      • Lettres : Serge, rendu handicapé par la prison ; Gaetan depuis l’HP de Cadillac (Bordeaux) ; Najy de Saint-Maur ; Alain de Vercruyssen
      • Appel : Une membre du collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye, assassiné par la police le 3 decembre 2015, revient sur les circonstances de sa mort et sur l’histoire du collectif vérité et justice. Marche commémorative le 02/12 à Rennes, départ 14H de République.

 


Zics : Kofs – Paradis / Shtar Academy – Wesh les Taulards / Sianna – Bellek / Stupeflip – A bas la hiérarchie


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 24 NOVEMBRE 2017

 

      • Lettre : Kevin depuis le CP de Rennes-Vezin
      • Invitée : Kara, arrêtée dans l’affaire du 18 mai 2016, témoigne de son incarcération à Fleury-Mérogis
      • Brèves : Les 3 compagnonnes de Montreuil sont sorties : procès le 07/12/17
      • Appel : Angélique, compagne d’un prisonnier de Saint-Maur, parle des refus de transferts de l’AP
      • Appel : Lydia du Collectif soutien aux détenus de France, Chateauroux et Saint-Maur

 


Zics : Guirri Mafia – Cellule / Nas – Life’s a bitch / La Rumeur – Tous ces mômes vont grandir


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 17 NOVEMBRE 2017

 

      • Brèves : Être pauvre en prison ; une taxe d’habitation pour les taulards ; histoires d’évasions…
      • Appel : Patricia, mère d’un prisonnier de Fleury-Mérogis, tombé malade en détention suite à un manque de soin
      • Brèves : Incarcération de 3 compagnonnes à Montreuil ; le port d’armes en dehors service pour les keufs ; Kara est libérée ! …

 


Zics : Gil Scott Heron – The Bottle / Sofiane – Bois d’argent / Teuchiland ft. BFK – Les petits de la cité / Gangstar – Full Clip


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 10 NOVEMBRE 2017

 

      • Lettres : Fabrice Boromée à Moulins-Yzeure, et sa compagne
      • Appel : Adeline du Collectif de soutien aux détenus de France, compagne de Romain incarcéré à Condé-sur-Sarthe
      • Brèves : Intoxications alimentaires à l’urine de rat à Fresnes ; GIGN ; toujours des morts suspects à Duclos (Martinique), Perpignan ; procès de manifestants du 10/10/17…
      • Enregistrement : Entretien de Jacques Mesrine au Canada (1/3)
      • Présentation : (suite) du numéro 47 du journal l’Envolée ; du film Faites sortir l’accusé de PeG, sur le parcours de Philippe Lalouel ; des livres de Cloé Mehdi : Monstres en Cavale, 2014 et Rien ne se perd, 2016
      • Brèves : Circulaire Collomb : double peine renforcée, augmentation des enfermements en centres de rétention… ; témoignages

Zics : Bibi Craveur – Afrorate / LIM – Tout était calculé / Tandem – Vécu de poissard / Heus L’enfoiré – BLX


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

 

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 03 NOVEMBRE 2017

 

      • Prises de parole : Résistances des prisonniers à Poissy, et à Bourg-en-Bresse
      • Enregistrement : Thierry et Michel, témoignage depuis Clairvaux après l’appel du procès pour mutinerie en 2005
      • Présentation : Sortie (tardive) du numéro 47 du journal L’Envolée : Hommage de Sylvia à son père, Bébert ; Édito

Zics :  Various Artists – Y’a du baston dans la taule / East ft. Fabe – Mots vrais


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


 

 

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 27 OCTOBRE 2017

 

  • Lettre : Boromée à Moulins-Yzeure

    Appel : à rassemblement pour Rémi Fraisse

    Appel : Marjorie, femme d’Anis

    Appel : Avocat d’anis, Maître Harir

    Brèves / Prises de paroles / Agenda


    Zics : Dicidens – Jeunes mais déjà éssouflés / Virgule – Transition / LIM – On est tous cramés / Demi Portion – Entre dedans et dehors / Kendrick Lamar – The Blacker the Berry

ÉMISSION DE L’ENVOLÉE DU 13 OCTOBRE 2017

 

      • Lettre : Gaëtan à la MA de Chalons-en-Champagne
      • Compte-rendu : Les délibérations du procès du 18 mai
  • Agenda

Zics : Arsenic – Rester vivant / Sianna – Sur la tête de Marine Le Pen / Gavlyn, Blimes, Brixton – Adios


Téléchargement (clic droit –> « enregistrer la cible du lien sous »)


Enregistrer

Enregistrer

Pour en finir avec toutes les prisons